Notre Bilan

 

 Les Sorties Solidaires en Loire-Atlantique 

est une association d'intérêt général créée en 2010

et qui fermera ses portes fin 2016.

 

 

En 5 saisons, notre action a permis à 3455 personnes en précarité d'aller gratuitement au spectacle,

dont 1321 grâce à l'abonnement culturel solidaire.

Les SoSo ne renouvelleront pas leur activité la saison prochaine, faute de soutiens financiers suffisants.
Les subventions publiques sont de moins en moins importantes, et bien que les dons privés soient en hausse, il manque 1/3 de notre budget pour financer l'unique poste salarié, et ce malgré tous nos efforts depuis des années pour trouver des solutions de financements pérennes.
Nous sommes très fiers de notre bilan et de l'action accomplie auprès des plus démunis, car les besoins sont immenses, et que la question culture/précarité/gratuité reste un sujet sociétal majeur, malheureusement difficile à défendre.
Nous remercions chaleureusement nos partenaires culturels et sociaux, les abonnés solidaires, les donateurs, les bénévoles, tous nos soutiens et particulièrement Dominique A, qui s'est engagé à nos côtés pour un concert de soutien exceptionnel.
 
Tous ensemble, nous avons ouvert plus grand les salles de spectacles aux plus fragiles d'entre nous.
Nous pensons particulièrement à eux aujourd'hui et les embrassons.
 
L' équipe des SoSo
Nantes, le 30 juin 2016

 

Saison 2015/2016 :

- 156 spectacles proposés.

- 804 personnes en précarité présentes dans les salles avec cette saison un taux de replacement exceptionnel de 88%. (Seules 12% des contremarques remises aux personnes en précarité n'ont pas été utilisés).

- 946 abonnés solidaires dans les 7 salles partenaires du département où nous l'avons mis en place.

- 471 places utilisés ont été générées dans les salles partenaires ou achetées dans d'autres salles de spectacle grâce à l'abonnement culturel solidaire.

 

Spécial vacances de la Toussaint 2015 :  

56 personnes sont sorties en famille, grâce à nos donateurs et aux abonnés solidaires : Streum Caravane, Chaperon Rock, Mil Sabords au TNT / Boîte à gants à l' Espace de Retz à Machecoul / Voyage dans les collections au Musée Dobrée / Les Animaux Farfelus au Katorza / Carrousel et Eléphant des Machines de l' Ile.

 

Saison 2014/2015 :

- 1424 invitations

- 1138 réservations 

- 926 spectateurs  (soit 81% de replacement)

- 500 abonnés solidaires

- 161 spectacles

- 70 relais sociaux et partenaires culturels

En 4 saisons, 2659 personnes en précarité sont allées gratuitement au spectacle, dont 850 grâce à l'abonnement culturel solidaire.

Saison 2011/2012 : 346 invitations / 261 spectateurs.

Saison 2012/2013 : 956 invitations / 688 spectateurs.

Saison 2013/2014 : 1059 invitations / 784 spectateurs

 

 

Notre action

L’association agit dans le cadre du programme de lutte contre les exclusions en application de la loi du 29 juillet 1998 qui stipule dans son article 40 que "l’égal accès de tous, tout au long de la vie, à la culture… permet de garantir l’exercice effectif de la citoyenneté". L’action des Sorties Solidaires est de favoriser l’accès aux spectacles et aux événements sportifs des personnes en précarité, inscrites dans un parcours de réinsertion.

Nous jouons un rôle d'interface en créant des partenariats avec d’une part, des structures culturelles (théâtres, salles de spectacles, sociétés de productions ... qui offrent des invitations et, d’autre part, des relais sociaux (CHRS, CCAS, CMS, ...) qui les proposent aux publics précaires identifiés.

Notre public

Les Sorties Solidaires s'adressent aux familles, aux personnes isolées en situation de précarité, pour la très grande majorité allocataires des minimas sociaux, (RSA, ASS, AAH) qui sont éloignées des sorties culturelles, pour raison économique, certes, mais surtout, par repli sur soi, perte de confiance, de repères, et parfois par simple manque d’envie. Dans la plupart des cas, la pauvreté abîme l’image de soi, détériore la relation aux autres, modifie le lien familial, isole peu à peu, culpabilise et fragilise socialement et psychologiquement.

Aller au spectacle, est une respiration nécessaire, un temps pour soi, seul ou partagé en famille. Ce moment de divertissement resserre les liens sociaux et familiaux, développe l'autonomie, encourage la citoyenneté, et aide à rester debout.

Aller au spectacle gratuitement  permet de franchir une première étape. Une place de spectacle à 35€  pour un allocataire du RSA, équivaut à 165€  pour un salaire de 2000€.  La gratuité est un outil pertinent qui rend la sortie tout simplement possible, en permettant de s'affranchir de son statut, de renouer parfois avec des habitudes perdues, de retrouver "un temps social" dans un espace collectif et surtout de s'accorder un moment de plaisir.

 

La précarité, c'est quoi ?

La précarité est l'absence d'une ou plusieurs des sécurités permettant aux personnes et aux familles d'assumer leurs responsabilités élémentaires et de jouir de leurs droits fondamentaux. L'insécurité qui en résulte peut être plus ou moins étendue et avoir des conséquences plus ou moins graves et définitives. Elle conduit le plus souvent à la grande pauvreté quand elle affecte plusieurs domaines de l'existence, qu'elle tend à se prolonger dans le temps et devient persistante, qu'elle compromet gravement les chances de reconquérir ses droits et de ré-assumer ses responsabilités par soi-même dans un avenir prévisible. La précarité n’est pas un état, c’est un processus, vécu comme un déclassement, une chute sociale, doublé de surcroît, d'une importante détérioration de l'image de soi et de la relation aux autres.

Qui sont les précaires ?

En France, selon une étude de l'Observatoire des inégalités de mars 2014, près de 3,7 millions de personnes sont allocataires de minima sociaux, mais un peu plus de 6 millions de personnes au total en vivent (conjoints, enfants). La France compte deux millions de personnes vivant avec moins de 656 euros par mois, 3,6 millions de mal-logés, autant de bénéficiaires de l’aide alimentaire  et deux millions de travailleurs pauvres.

Une personne peut être considéréé comme pauvre quand ses revenus mensuels sont inférieurs à 977 euros (données 2011) : 12 % des employés, 10 % des ouvriers sont pauvres. Les temps partiels et les contrats précaires, en sont en grande partie la cause. Aux travailleurs pauvres s'ajoutent les allocataires du RSA, les handicapés bénéficiaires de l'AAH,  les chômeurs en fin de droit, qui touchent moins de 500€ par mois (ASS) pour une personne seule, après 2 ans d'indemnisation, mais aussi certains retraités, et des jeunes de moins de 25 ans, non bénéficiaires du RSA, ou étudiants boursiers.

Séparation, divorce, maladie, licenciement, contrat précaire, demande d'asile, etc ... autant de situations personnelles bouleversantes, qui les ont amenés à chercher le secours d’une association ou d' un service social.

 

En Loire-Atlantique, en  2013, 36415 personnes étaient bénéficiaires du RSA,

soit, 5,3% de la population entre 25 et 64 ans.

La moyenne nationale étant de 6,4% en France métropoliaine. 

(Source : INSEE)

 

 

Depuis le 1er septembre 2014, le RSA socle représente désormais, par mois :

- 509 € pour une personne seule

- 763 € pour un couple sans enfant

- 1069 € pour un couple avec deux enfants

 

Le montant du revenu de solidarité active (RSA) varie en fonction du nombre de personnes à charge ainsi qu’en fonction de l’âge des enfants. Le montant forfaitaire majoré du RSA pour un parent avec un enfant s’élève à 641,17 €, majoré de 210,98€ par enfant supplémentaire.

 En savoir plus :

 http://www.inegalites.fr/ 

 http://www.insee.fr/

 

Se loger, se nourrir, se laver ... :

http://www.nantes.fr/home/a-votre-service/fiches-pratiques/urgence-sante/urgence-sociale--trouver-un-ac-1.html

 

                          

L'action de nos relais sociaux

Essentiellement situés dans l’agglomération nantaise nos 35 Relais sociaux suivent des centaines de personnes en précarité, de tout âge. Ces Relais ont intégré la sortie culturelle dans leur démarche d’accompagnement, comme levier de réinsertion, convaincus de son effet positif pour une action collective ou individuelle, selon le parcours et le désir de la personne suivie. Chaque relais est informé des invitations disponibles et les réserve en ligne sur le site des Sorties Solidiars en L.A. La personne inscrite au spectacle repart avec une contremarque nominative, qu’elle présente ensuite au guichet du partenaire culturel, déjà informé de sa venue. Cette contremarque nominative permet un traçage de la place et rassure la personne invitée, qui devient ainsi un spectateur parmi les autres. La salle de spectacle nous informe ensuite de son éventuelle absence, donnée que nous transettons ensuite au travailleur social concerné afin qu'il revienne vers la personne suivie. 

Des rencontres de médiation ont lieu chaque année en début de saison, entre partenaires culturels et relais sociaux, et partenaires culturels et public, de manière à mieux découvrir la programmation.

Ainsi, à chaque début de saison, nous organisons des temps de médiation pour que les salles de spectacles qui proposent l'Abonnement culturel solidaire  rencontrent les relais sociaux, puis le public du restaurant social Pierre Landais à Nantes, pour une présentation de leur programmation. 

Réunion de médiation du 22/09/2014

L' action de nos partenaires culturels

Certaines salles* ont accepté de développer l'abonnement culturel solidaire (ACS) et deviennent "collectrices" des dons de leurs abonnés, qui permettent d'inviter des personnes en précartité dans leur propre salle. S'il y a un trop perçu de dons, il nous permet, en partie, d'acheter des places dans des salles qui n'offrent pas d'invitations comme Stéréloux ou La Bouche d' Air.  D'autres partenaires comme la Cité des Congrès, La Compagnie du Café Théâtre, mais aussi le HBCN, le Stade Nantais ... nous offre des invitations, tout comme des structures privées - tourneurs, producteurs - notamment pour des spectacles de têtes d'affiche. Les places générées par les dons de l'abonnement culturel solidaire représentent 47% de l'ensemble des invitations pour la saison 2014/2015.

Avec les salles de spectacles partenaires de L'ACS nous organisons des rencontres de médiation pour les relais sociaux partenaires, sur l'agglomération nantaise, à Ancenis, Machecoul et Pontchâteau, ainsi que pour les publics en précarité : ces présentations de saison se déroulent 2 fois dans l'année, notamment au Restaurant muncipal Pierre Landais à Nantes.

* Onyx, Arc, Grand T, Pannonica, TNT, Quartier Libre à Ancenis, Carré d'Argent à Pontchâteau.

Nos partenaires financiers
Nantes métropole
Ville de Nantes
Conseil général
Saint-Herblain